En mai 2019, vingt-sept ans après le dessin animé original, Disney faisait revivre « Aladdin » au cinéma. Mais il n’est plus question d’animation, « Aladdin » est un film réalisé par Guy Ritchie avec des acteurs en chair et en os, notamment Mena Massou, Naomi Scott et Will Smith. Le long-métrage est évidemment porté par les célèbres chansons « Prince Ali » ou « Ce rêve bleu ».

L’original « A Whole New World » (« Ce rêve bleu » en France, ou « Un nouveau monde » au Québec) est créé en 1992. Il s’agit d’une chanson américaine composée par Alan Menken et par Tim Rice, pour les besoins du dessin animé Disney. La version originale, celle du cartoon, est d’abord enregistrée par Lea Salonga et par Brad Kane pour le film. Puis, une seconde version est gravée sur disque, et sort en single, celle de Regina Belle et de Peabo Bryson, qui se classe n°1 au Billboard Hot 100 et au Hot Adult Contemporary Tracks, reçoit le Golden Globe de la « Meilleure chanson originale », l’Oscar de la « Meilleure chanson originale » en 1993, et le Grammy Award de la « Chanson de l’année » en 1994. En France l’équivalent est « Ce rêve bleu », et là encore l’histoire se répète, ou presque. L’adaptation française est créée par Karine Costa et par Paolo Domingo pour le dessin animé (sorti le 24 novembre 1993, soit un an après la sortie US), alors qu’en guise de single (et de générique de fin), il s’agit de Karine Costa toujours, mais de Daniel Levi pour la partie masculine.

La chanson entre au Top 50 le 11 décembre 1993. La période féérique des fêtes de Noël est évidemment propice à vendre du rêve… bleu. « Ce rêve bleu » comptabilise un total de vingt-neuf semaines de présence dans le classement, et pointe n°3 des meilleures ventes de singles en France, le 29 janvier 1994 — devancée seulement par Ace Of Base avec « Happy Nation », et par Bryan Adams avec « Please Forgive Me ».

En 2013, pour les besoins de l’album « We Love Disney », un disque appartenant à la franchise du même nom, et contenant dix-sept titres issus des bandes originales de films Disney, « Ce rêve bleu » est repris par Joyce Jonathan et par Olympe. Pour autant il ne dépasse pas la 110ème place du Top (l’album lui est un succès, et se vend à 200 000 copies).

Dans le film de Guy Ritchie « Aladdin », actuellement en salles, si la chanson « A Whole New World » est défendue par Naomi Scott et par Mena Massoud — dans la version française par Hiba Tawaji et par Julien Alluguette, pour les besoins de la promo mondiale, c’est Zhavia Ward et Zayn Malik (issu du boysband UK One Direction) qui s’y collent. Le clip dépasse déjà les 50 millions de vues sur YouTube. Quant à « Aladdin », il enregistre 91,5 millions de dollars de recettes du vendredi 24 au dimanche 26 mai 2019 aux États-Unis et au Canada, il s’agit là du 3ème meilleur démarrage de l’année, derrière « Avengers: Endgame » (357,1 millions) et « Captain Marvel » (153,4 millions). C’est ce qui ressort des résultats définitifs publiés mardi dernier par le cabinet spécialisé Exhibitor Relations. En France, pour sa première semaine dans les salles obscures, le film a attiré 563 000 spectateurs (sur un total de 2 509 590 entrées en fin d’exploitation). A titre de comparaison, en novembre 1993, le film d’animation « Aladdin » de John Musker et de Ron Clements avait démarré dans notre Hexagone avec 819 000 curieux en première semaine, pour finir à 7 280 423 tickets vendus.

Thierry Cadet