Donoré fait de la chanson pop/folk. Le chanteur a publié en 2010 son premier album « Je viens à toi », co-écrit avec Marie-Florence Gros (Patrick Bruel, Isabelle Boulay…) et enregistré avec des musiciens prestigieux (ayant notamment accompagnés Francis Cabrel ou Claude Nougaro). Un disque porté par un single traitant de l’adultère, « Histoire banale », récemment orné d’acoustique par Horscene (voir sur ce lien). Sur l’opus, au delà des états d’âme de rupture du chanteur (« Histoire banale » mais aussi « Les noces de coton », « Plus là pour toi »), « L’île du levant » le morceau d’ouverture plein d’entrain, de fraicheur et de spontanéité (au même titre que « Soleil de casa » que n’aurait pas renié Philippe Lavil), aurait été un excellent single estival ; en revanche « La mariée » nous parait trop proche d’un Bénabar aussi bien dans le fond que dans la forme. Enfin, mention spéciale pour l’excellente idée d’avoir ré-enregistré « L’île du levant » avec le bruit des cigales en toile de fond, pour clôturer le disque.

Après avoir connu le Théâtre de l’Européen complet, Donoré a ensuite joué sur les scènes du Casino de Paris et de l’Olympia (en ouverture de Natalie Cole, Michael Bolton ou Ray Davies des Kinks). Produit par Gérard Drouot Productions, le jeune homme poursuit actuellement sa tournée en France – il posera notamment ses valises sur la scène des Trois Baudets, à Paris, le 9 juin, puis le 15 juin à Cambrai, le 21 juin prochain à Grenoble, participera aux prochaines rencontres d’Astaffort chez Francis Cabrel, avec notamment Jeanne Cherhal, et surfe actuellement sur l’actu morose, en prenant le contre-pied : découvrez sa reprise métropolitaine de Bobby McFerrin !

Thierry Cadet

facebook.com/donore.page

Voir plus de photos de Donoré