Ça y est ! Le premier album d’Emilie Marsh « La rime orpheline » (rejoint depuis par un EP 6 titres « La vie est ailleurs ») – déjà paru depuis quelques temps sur un circuit très indépendant, voit enfin sa sortie nationale. Épaulé par le distributeur Socadisc, c’est le 25 mars prochain que le disque sera disponible partout en France. Un opus auréolé de nombreuses récompenses (demi-finaliste du Prix Georges Moustaki, 2ème prix de la Truffe d’Argent de Périgueux, 1er prix du Tremplin Jeunes Talents de Chatillon, Prix de la musique Sacem du Pic d’Or, Lauréate du tremplin Vive la Reprise – Prix du meilleur interprête (Prix Adami) et Prix Edito Musiques), déjà porté par deux singles, « Vanille » (actuellement offert par la chanteuse au libre téléchargement) et « Je n’oserai jamais ». L’univers de la pétillante chanteuse aux cheveux rouges et au sourire dans la voix, dévoile une douce poésie à la fine construction des textes, de subtils arrangements musicaux orchestrés par Etienne Champollion, et des thèmes assumés portant souvent sur la minorité sexuelle des amours féminines, allant même jusqu’à évoquer la transsexualité sur l’entêtant « Lady Boy ». Surprenant et couillu.

Née en 1987, Emilie Marsh a choisi de vouer sa vie à la musique. Après deux années de prépa littéraire et l’obtention d’une licence de lettres modernes à la Sorbonne, elle quitte les études pour intégrer un conservatoire et multiplier les concerts et répétitions. Tous deux lauréats du concours Poésie en liberté, Emilie Marsh et Etienne Champollion se rencontrent à Paris et commencent à travailler ensemble quelques années plus tard. Emilie écrit, compose, Etienne signe les arrangements et accompagne la demoiselle sur scène.

Emilie Marsh se produira ce mercredi soir, sur la scène du Centre Musical Fleury Goutte d’Or-Barbara, à Paris.

Thierry Cadet

emiliemarsh.com

facebook.com/emiliemarshmusique