Dans les grandes lignes, « Bossa Muffin » est une jolie et ensoleillée salade, mélange heureux de bossa, dub, reggae, samba, et d’un peu tout ce qui lui plaît d’autre. Débit de parole éclair et guitare vindicative Flavia t’invite, de la manière la plus simple, à découvrir son univers, un univers bilingue entre Paris et Rio, un univers soleil et joie avec son accent coloré, mais aussi un univers qui sait se faire plus intimiste lorsqu’elle parle de son père ou qu’elle s’engage pour différentes causes.

Horscene et Les Petites Chroniques ont déjà interviewé Flavia Coelho. Cette dernière, forte de l’accueil grandissant de son premier album, se produira sur la scène de La Cigale de Paris, le 16 novembre prochain.

Thierry Cadet

Crédit photo : Roch Armando

bluelineproductions.info/flavia-coelho

facebook.com/flaviacoelho.officiel