karim kacel georgette lemaire 2015 banlieue

On n’y croyait plus ! « Chers amis, je vous remercie tous, presque un mois que je fais le « jeune » ! Beaucoup d’entre vous doivent être surpris et doivent se dire « ENFIN, il est rentré dans le 21ème siècle ! ». Il est vrai que je suis toujours avec mon stylo et mon cahier à spiral. C’est assez impressionnant, je ne le vous cache pas, mais ça fait chaud au cœur ! Je suis en répet du spectacle, j’espère que vous arriverez à venir me faire coucou. J’ai toujours été un chanteur fantôme, mais je suis toujours là malgré les années qui passent » confie Karim Kacel sur son Facebook officiel. Le chanteur est de retour avec un nouvel album « Encore un jour », le premier en sept ans, et deux concerts au Pan Piper de Paris les 22 et 23 décembre prochains (le troisième, prévu le 16 novembre dernier, ayant été annulé suite aux attentats).

Karim Kacel durant les années 80, c’est un Grand Prix Charles Cros en 1986 pour « P’tite sœur », un Piaf du « Meilleur spectacle » pour son Olympia en 1988, ou un Prix du Petit Robert du « Meilleur parolier » décerné par Léo Ferré en 1989… C’est une demi-douzaine d’albums, et des succès radios de « Banlieue » à « Fais de la musique » en passant par « Les mots que l’on dit », « Planète 100 000 » ou « Elle a tant ». C’est une participation aux « Enfants sans Noël » de l’Abbé Pierre ou à l’album « Liban » avec une soixantaine des plus grands artistes français. « Pour moi, Karim Kacel présentait tous les arguments pour être une vedette. Il chante bien, il écrit bien, il occupe remarquablement la scène. Vocalement et rythmiquement, c’est un mec qui balance …/… J’estime qu’il n’a pas fait la carrière qu’il méritait de faire » déclare Jean-Michel Boris ex-directeur de l’Olympia, dans le livre « Un gamin d’banlieue » de Gilbert Jouin.

Le nouvel album de Karim Kacel « Encore un jour », a été écrit et composé au gré de ses voyages. Il s’est entouré de jeunes musiciens de la scène actuelle qui donnent un son particulier à cet album en totale cohérence avec son époque. Toujours cette écriture ciselée, cette soif de partager, cette joie de vivre malgré le temps qui passe. « Encore un jour » est peut-être l’album qui permettra de découvrir ou de redécouvrir Karim Kacel.

LE SAVIEZ-VOUS ?

En 2014, Georgette Lemaire avait repris « Banlieue » de Karim Kacel sur son album « Paris Jazz ». Elle se confiait à Horscene. « Y’avait une chanson que j’adorais de Karim Kacel, mais je me disais : « Comment je vais faire pour la chanter comme lui ? C’est pas possible ». Et Bob mon ex-mari me dit « Mais il est hors de question que tu chantes comme lui ! », et il avait raison« .

Thierry Cadet

karimkacel.com

facebook.com/karimkacel