Présidé pour la quatrième année consécutive par Arnold Turboust, le Pic d’Or 2014 a ouvert ses inscriptions (il vous reste encore un mois pour adresser votre candidature – voir les modalités sur ce lien). La demi-finale et la finale se tiendront les 23 et 24 mai prochains, au Théâtre des Nouveautés de Tarbes. Si le jury 2014 sera donc présidé par le fiancé d’« Adélaïde », celui que les anglais ont surnommé The French Pop Master, il accueillera cette année un parrain de marque, Sir Michael Jones – notamment acolyte de Jean-Jacques Goldman et créateur de nombreuses chansons devenues gold, de « Je te donne » à « Né en 17 à Leidenstadt », en passant par « 1, 2, 3 » ou « A nos actes manqués ». Le célèbre british donnera par ailleurs une Master Class dans le courant du samedi après-midi. Le jury, lui, regroupera aussi Alain Navarro (festival Pause Guitare), François Alquier (« CD’aujourd’hui », Les chroniques de Mandor), Pierre Domengès (DA de La Gespe à Tarbes), Stéphane Rigot (Directeur de la structure « Tarbes en Scènes  »), Éric Lagarrigue (responsable du secteur des musiques actuelles au Conseil général des Hautes-Pyrénées), Jean-Pierre Pasqualini (« Platine magazine »), Anne Toujas-Marchant (Professeur agrégée d’éducation musicale), Thierry Cadet (Horscene, Melody, Prix Georges Moustaki), et une petite nouvelle, la chouquette Stéphanie Berrebi (« FrancoFans »).

Après Mary* (en 2011) – à classer dans votre discothèque quelque part entre Melissmell et Fred (elle a réalisé par la suite les premières parties de Christophe Maé ou la finale du tremplin Génération Réservoir sur la scène mythique de l’Olympia), ou plus récemment Scotch & Sofa (en 2012) – par ailleurs depuis finalistes des Talents Acoustic de TV5 Monde et du 3ème Prix Georges Moustaki avec leur univers aérien porté par leur douce poésie et leur planante musicalité, les lauréats de ce tremplin de plus en plus prestigieux du Sud-Ouest de l’Hexagone, font de plus en plus parler d’eux. Qui succèdera donc à Askehoug, promu l’an dernier ?

Créé en 1985, ce concours s’appelait alors Festival de la Chanson Francophone. Il est devenu le Pic d’Or en 1997. Son but est d’aider et soutenir les jeunes artistes auteurs, compositeurs, interprètes et plus particulièrement la création française. Les candidats se produisent sur une scène connue, dans des conditions techniques optimales, devant un jury de professionnels et un public averti. Soutenu par la Sacem, au travers de la présence de son président Claude Lemesle et de l’un de ses prestigieux administrateurs, Alain Chamfort, Président d’honneur, le Pic d’Or est donc devenu au fil du temps un des principaux tremplins de la chanson française.

(Re)découvrez l’une des prestations live du lauréats 2013, Askehoug

Peter Arnold

Crédit photos live : pixbynot.com

picdor.net

facebook.com/festivalpicdor